Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Aucun fabricant

Promotions

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Introduction à la Crusine, l'Alimentation Vivante

Publié le : 28/02/2022 15:21:07
Catégories : Cuisine

Introduction à la Crusine, l'Alimentation Vivante

      Loin de moi l'idée de me proclamer spécialiste en la question. La volonté d'approche d'un mode de vie plus sain, simple aussi et plus respectueux de la vie en général, m'a poussé à découvrir ce concept, tellement logique et pertinent.

      L'alimentation vivante est un mode d'alimentation favorisant les aliments qui comportent un fort taux de nutriments nécessaire au fonctionnement du corps humain. Ils portent la vie. En fait, c'est se nourrir en fonction de l'énergie que va t'apporter l'aliment. Dit comme ça, ça parait d'une logique enfantine, mais le quotidien est devenu bien compliqué entre le manque de temps et la profusion de choix douteux dans les magasins. Par opposition, les aliments morts, aliments en boîte, sandwichs et autres fast-foods, plats déjà préparés pleins d'additifs, de pesticides et autres joyeusetés de notre civilisation... Les jus et lait pasteurisés, les céréales et sucres raffinés... En fait tout ce qui constitue au moins 80% de l'alimentation quotidienne d'une personne classique en Occident. Tout cela est-il "utile" au corps?

Il est bon de savoir que la cuisson altère certaines enzymes à partir de 42 degrés. A 60 degrés, c'est la vitamine C qui est détruite, à 90, la vitamine B et à 100 degrés divers minéraux et oligo-éléments. D'où l'idée de manger cru. Mais souvent, "cru" sonne de manière assez restrictive, dans l'oreille de tout à chacun. Alors que l'on peut faire des recettes très élaborées , gourmandes, des plats revisités, des desserts et bien plus colorés et appétissants visuellement, qu'en cuisine conventionnelle (voir notre recette de Cheesecake cru ici). Mais pour cela, faut-il encore avoir la volonté de tout remettre en question. Il existe d'ailleurs des chefs gastronomiques en alimentation vivante. L'appétence pour ce mode d'alimentation se développe parallèlement à un certain niveau de conscience, que l'on peut porter sur soi, les autres ou l'environnement extérieur. Il naît d'un cheminement personnel, c'est pourquoi il est si difficile de "convertir" les autres. 

   L'alimentation vivante se construit autour de produits naturels, de saison, non transformés. Ni cuit, ni pasteurisés (un peu comme la saponification à froid), sans additifs, ni pesticides. Alors là, je sais que la plupart des gens se disent: "Mais que reste-il?"; mais non, l'alimentation vivante ne se résume pas à croquer dans une pommes ou une branche de céleri. Il y a d'ailleurs énormément de produits couramment utilisés en AV, presque inconnus en cuisine conventionnelle: Je pense aux graines et céréales, tournesol, lin, sarrasin, avoine, chia, courge, germés ou non, aux oléagineux très riches, aux algues (particulières mais délicieuses si on aime ce côté iodé). Je pense à la lactofermentation, une méthode de conservation ancestrale, qui consiste à faire macérer des légumes dans une saumure au moins quelques semaines, développant un tas de bonnes bactéries, avec un effet probiotique pour notre flore intestinale. Ca "ramollit" les légumes, mais ils restent crus. D'ailleurs  manger cru ne veut pas dire, manger froid: On peut très bien mixer de beaux légumes crus, avec des épices et un peu de crème par exemple, avec de l'eau "presque" bouillante, et on obtient une soupe crue chaude et réconfortante!

    Crusiner, c'est repenser sa manière de cuisiner. Pour cela quelques indispensables en cuisine: 

   - Un bon mixeur pour faire des soupes, gaspachos, smoothies, sauces et pâtés végétaux, pour faire des bases de barres de céréales (voir recette plus bas)...

   - Un déshydrateur. C'est en quelques sorte un four à basse température, ou plus justement une soufflerie qui permet de sécher des aliments. C'est un très bon moyen pour conserver les aliments. On peut faire des fruits secs (faire un stock lors de l'abondance saisonnière), des cuirs de fruits, des barres, céréales, des chips de légumes des crackers ou "pâte" à pizza. J'ai même réussi, grâce à Mamaraw, à faire un bluffant pain cru au sarrasin. On peut même avec s'essayer à la confection de "rawmages" ("fromages") pour accélerer son affinage..

   -Le Vitaliseur de Marion, qui est devenu un indispensable chez nous, et qui fera peut-être hérisser le poil des puristes de l'alimentation vivante. C'est un cuit vapeur, à vapeur douce, qui, comme dit Marion elle-même, respecte l'intégrité de l'aliment. Il cuit à 95 degrés, sans dénaturer le goût et tous les vitamines et minéraux. Personnellement, je trouve que c'est un bon compromis pour transiter vers une alimentation plus saine. Et tout le monde devrait goûter au moins une fois dans sa vie un cake ou gâteau cuit à la vapeur douce... C'est incomparable! (Suivez-nous sur Instagram, on vous y partage nos recettes de temps en temps)

  - Des bocaux pour faire des graines germées, à défaut de pouvoir investir dans un bon germoir. Il suffit de bocaux, de gazes à mailles fines type compresses et d'élastiques. Les graines germées sont un incontournable de l'alimentation vivante, car ce sont de véritables bombes nutritionnelles en vitamines, enzymes et minéraux. Et pour cause, leur valeur nutritionnelle est 10 à 57 fois plus élevée que celle des fruits ou légumes: 10g de graines de radis germés équivalent à 5 kilos de poireaux adultes crus! Quand aux vitamines, elles sont centuplées! Après quelques jours de germination, une graine peut augmenter ses apports nutritionnels jusqu'à 900% ! Et ce, de manière beaucoup plus assimilable, donc en allégeant le travail digestif. (Cf: "Les graines germées de A à Z" de Carole Dougoud)

  Quelques personnages lumineux qui, j'espère, vous inspirerons autant que moi:

  - Raw Mama nature, passionnée et généreuse https://www.youtube.com/channel/UC7Yl8t8UkA3kNxIxImjc8qQ

  - Marie-Sophie L, chef gastro lumineuse  https://mariesophiel.com/

  - Sarah - "Pimp me Green", naturopathe bienveillante https://www.pimpmegreen.com/

  - Mimi et Jacky, sportifs hors du commun  https://myriametjacky.com/

Une petite recette en cadeau :)

 CRACKERS A L'OIGNON

      - 6/8 oignons en fonction de leur grosseur.

      - 2 belles poignées de graines de tournesol

      - 1 petit verre de graines de lin moulues (je préfère les dorées mais les brunes peuvent faire l'affaire)

      - quelques cas d'huiles et de tamari

      - 5/6 dattes

      - quelques tomates séchées et herbes de Provence

 Mixer les oignons épluchés dans un robot avec une lame en S. Réserver.

 Mixer de même les graines de tournesol, grossièrement, elles ne doivent pas être réduites en poudre.

 Au blender, verser l'huile et le tamari avec les dattes et les tomates séchées. Mixer.

 Verser cette préparation sur les oignons, avec les graines de tournesols. Mélanger bien et laisser reposer 30  min.

 Y ajouter les graines de lin moulues et les herbes de Provence.

 Etaler cette préparation en couche de 3 à 5mm sur les plateaux du déshydrateur, et faire déshydrater au moins 24h, en retournant la galette au bout de 8h. Une fois la galette bien sèche, découper en rectangle. 

Partager ce contenu

PayPal