Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Aucun fabricant

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Les perturbateurs endocriniens

Publié le : 09/03/2019 14:58:06
Catégories : Beauté

Les perturbateurs endocriniens

Article du Ministère de la Santé mis à jour le 16/01/2019:

" Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ?

Un Perturbateur Endocrinien (PE) est, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une substance chimique d’origine naturelle ou synthétique, étrangère à l’organisme et susceptible d’interférer avec le fonctionnement du système endocrinien, c’est-à-dire des cellules et organes impliqués dans la production des hormones et leur action sur les cellules dites « cibles » via des récepteurs.

Les effets sur la santé d’une exposition aux perturbateurs endocriniens
Un certain nombre d’affections sont aujourd’hui suspectées d’être la conséquence d’une exposition aux PE : baisse de la qualité du sperme, augmentation de la fréquence d’anomalies du développement des organes ou de la fonction de reproduction, abaissement de l’âge de la puberté… Le rôle des PE est aussi suspecté dans la survenue de certains cancers hormono-dépendants.

Les PE peuvent interférer sur le système endocrinien de 3 façons :
- Imiter l’action d’une hormone naturelle et provoquer la réponse des cellules cibles à cette hormone ;
- Bloquer la fixation d’une hormone sur son récepteur au niveau des cellules cibles ;
- Gêner ou bloquer la production ou la régulation d’une hormone ou de son récepteur et donc modifier le signal hormonal.

Sources d’exposition aux perturbateurs endocriniens

Les PE sont présents dans différents milieux et l’exposition peut intervenir par différentes voies : ingestion, inhalation, ou contact cutané.

Pour la population générale, les principales sources d’exposition aux PE sont :
- l’ingestion : par l’alimentation et par l’eau du fait des résidus hormonaux dans les denrées alimentaires, des résidus de pesticides dans les céréales et les végétaux et par la contamination des sols de cultures.
- l’inhalation : par l’air et du fait de certains produits industriels (pesticides, produits de consommation courante, produits cosmétiques, etc.)

En milieu professionnel, les personnels de certains secteurs tels que ceux de l’agriculture (manipulation de produits phytosanitaires), l’industrie pharmaceutique (production d’hormones) et chimique (fabrication de pesticides, herbicides et matières plastiques, etc.) peuvent être exposés à certains PE à de plus fortes doses que ne l’est la population générale. La protection des travailleurs exposés aux PE est prévue par le code du travail. Les travailleurs doivent notamment faire l’objet d’une formation et être informés sur ce sujet et disposer de moyens de protection adaptés.

Exemples de substances

- le diéthylstilbestrol (Distilbène) , responsable de malformations congénitales. Ce médicament a été prescrit dans les années 1950-1960 et n’est désormais plus autorisé.

- le chlordécone , pesticide autrefois utilisé dans les bananeraies pour lutter contre les charançons.

- certains phtalates , présents dans des produits tels que les adhésifs, huiles lubrifiantes, détergents, solvants, produits pharmaceutiques, fils et câbles électriques, produits cosmétiques.

- certains parabènes , employés comme conservateurs dans plus de 80 % des produits cosmétiques et utilisés dans les médicaments et comme additifs alimentaires, en raison notamment de leurs propriétés antibactériennes et antifongiques.

- le Bisphénol A (BPA), que l’on retrouve dans des produits tels que les Compacts Disques (CD), lunettes, certains composites dentaires, papiers thermiques des caisses enregistreuses (interdiction à partir de janvier 2020 du BPA à une concentartion supérieure à 0,02% en poids). Retrouvez plus d’informations dans le dossier Bisphénol A.

- certains composés perfluorés (PFC) , très persistants dans l’environnement, utilisés dans les traitements textiles antitaches et imperméabilisants, les enduits résistants aux matières grasses, les emballages en papier et carton alimentaires, etc.

- certains composés polybromés (ou retardateurs de flamme bromés) , très persistants dans l’environnement, utilisés pour rendre certains produits moins inflammables : plastiques, textiles (rideaux, sièges, mousses, capitonnages, etc.), équipements électriques/électroniques (circuits imprimés, câbles, téléviseurs, ordinateurs, etc.) " (...)

Poursuivre la lecture sur le site du Ministère de la Santé

Lire aussi: Rapport historique sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques

Partager ce contenu

PayPal